Dix factors d’avance sur Dortmund! Munich, qui a balayé samedi le mal classé Düsseldorf 5-0, avec un nouveau doublé de Lewandowski et un superbe however du jeune Canadien Alphonso Davies, s’est encore rapproché d’un huitième titre consécutif de champion d’Allemagne, même si le Borussia peut réduire l’écart dimanche contre Paderborn.

Quatre jours après la victoire quasi-décisive dans le Klassiker contre Dortmund (1-0), le Rekordmeister a enchaîné de façon impressionnante, toujours à huis clos pour trigger de coronavirus : « Il était vital pour nous de montrer qu’après notre victoire à Dortmund (1-0) nous n’allions rien lâcher », a expliqué le coach Hansi Flick. « Je suis très satisfait de l’équipe, ils ont été très agressifs, ils n’ont laissé aucune likelihood à l’adversaire «z.

Comme on pouvait s’y attendre, l’ogre de Bavière n’a fait qu’une bouchée du 16e, Düsseldorf, potentiel barragiste venu sans beaucoup d’illusions et peut-être déjà plus concentré sur ses prochains matches, cruciaux pour son maintien.

Flick avait ménagé son défenseur central de 31 ans Jérôme Boateng, légèrement touché, et titularisé pour la première fois depuis la reprise mi-mai le champion du monde Lucas Hernandez, arrivé de l’Atletico Madrid pour 80 tens of millions d’euros, mais laissé sur le banc depuis la reprise post-coronavirus mi-mai.

Mais l’ex-colchonero a dû sortir à la pause, victime de douleurs aux adducteurs. « Le risque était trop grand », a dit Flick pour expliquer ce remplacement.

Pavard encore buteur

Contre une équipe qui s’efforce de verrouiller derrière, la meilleure méthode est souvent de venir de l’arrière. C’est ce qu’a fait un autre champion du monde français, Benjamin Pavard, dès le début du match. 

Sa reprise dans la floor a fait trembler les filets dès la 15e minute, mais le however a été attribué contre son camp au défenseur du Fortuna, Zanka, qui dévié la balle (1-0, 15e). Le deuxième however, en revanche, ne doit rien à personne: l’ancien Lillois a repris victorieusement de la tête un nook (2-0, 29e), comme il l’avait déjà fait lors du match de reprise contre l’Union Berlin (2-0) le 17 mai.

Dans cette partie où le Bayern avait l’air d’être à l’entraînement, Robert Lewandowski a inscrit ses 28e et 29e buts en 29 journées de championnat (3-0, 43e, 4-0, 50e). Son document personnel de 30 est désormais tout proche, mais celui de 40 buts du légendaire Gerd Müller (1970-71) paraît hors de portée, sauf miracle.

Alphonso Davies, le jeune expertise canadien, a porté la marque à 5-0 (52e).

Dimanche, Dortmund se déplace sur la pelouse du dernier Paderborn, pour essayer de reprendre son élan après la douloureuse défaite de mardi dans le Klassiker contre le Bayern (1-0). Mais même en cas de victoire, les Borussen resteront à sept factors. Un gouffre.

Leipzig pourra pour sa half remonter sur le podium s’il s’impose lundi à Cologne.

Brême gagne; s’éloigne de la lanterne rouge

Brême, membership historique de Bundesliga, croit encore à un maintien miraculeux après sa victoire samedi 1-Zero à Schalke, alors que le Bayern peut faire un nouveau pas vers le titre en recevant le relégable Düsseldorf.

Bastion historique du soccer allemand, le Werder Brême, qui a passé 56 saisons en D1 et une seule en D2 depuis la création du championnat professionnel en 1963, a toujours un pied dans la tombe.

Le membership est en 17e et avant-dernière place, mais revient à deux factors du barragiste potentiel Düsseldorf, qui devra espérer un miracle pour ramener un level de Munich. Et Brême a en outre un match de retard.

Les dernières sorties du membership du nord de l’Allemagne, depuis la reprise post-coronavirus, ont réveillé l’espoir d’un sauvetage in extremis: le Werder vient de prendre sept factors en trois matchs. Florian Kohfeldt, le coach de 37 ans, jouit toujours de la confiance de ses joueurs et de ses dirigeants. 

À Schalke, toujours à huis clos (coronavirus oblige), Brême a été bousculé en deuxième période, mais a tenu bon, avec le soupçon de likelihood qui caractérise les équipes en confiance. Leonardo Bittencourt a marqué l’distinctive however de la rencontre à la 32 minute.

« Après la pause ils nous ont pressé, ça a été un dur fight, mais c’est une victoire que nous avons méritée et, dans notre state of affairs, on sait combien ces trois factors sont précieux », a déclaré Kohfeldt, « nous avons mercredi un match en retard à jouer (à domicile contre Francfort) et nous pouvons faire un grand pas en avant ».

Schalke en revanche est en chute libre. Onze matchs consécutifs sans victoire, et depuis la reprise mi-mai, quatre défaites en quatre matchs, avec dix buts encaissés pour un seul marqué! 

L’équipe de la Ruhr, rivale historique de Dortmund (30 km séparent les deux stades) avait heureusement réussi un bon début de saison. Les « Bleu Roi » sont encore 10e avec dix factors d’avance sur le premier relégable. 

À cinq journées de la fin, ils ne risquent quasiment plus rien, sinon de terminer la saison à une place indigne des ambitions de leurs dirigeants, qui ont pour ambition à terme de se hisser au niveau du Borussia Dortmund pour s’installer durablement dans les équipes de haut de tableau. 

Dans les autres matchs d’après-midi, Francfort a fait un grand pas vers le maintien en allant gagner 2-1 à Wolfsburg. L’équipe de la capitale financière européenne, qui évoluait encore en début d’année en Ligue Europa, s’est retrouvée en mauvaise posture cette saison. Ces trois factors lui permettent de garder cinq longueurs d’avance sur Düsseldorf, le premier relégable. 

Le Hertha Berlin pour sa half l’a emporté à domicile 2-Zero contre Augsbourg, et Hoffenheim est allé gagner 1-Zero à Mayence. 

Plus tard samedi, le Bayern peut prendre provisoirement 10 factors d’avance sur son dauphin Dortmund, qui joue dimanche contre la lanterne rouge Paderborn.

Alphonso Davies marque un however de toute beauté

 





Supply hyperlink

Welcome my dear !
Do you want listen a brand new SAD LOVE SONG ?