Alors que le championnat de Tremendous League est à l’arrêt en raison des décisions du Conseil fédéral liées au Covid-19 (coronavirus), gros plan sur ces personnages du foot suisse qui ont jusqu’à présent séduit et déçu durant cette saison 2019/2020.

La psychose liée au coronavirus (Covid-19) a pris de telles proportions que le monde sportif se retrouve lui aussi touché par les mesures prises par le gouvernement. Ainsi, le championnat de Tremendous League se retrouve-t-il à l’arrêt, quasiment au chômage approach. A tel level que personne ne sait ni si ni où ni quand ni remark il pourra (ou pas) redémarrer. Des décisions devront être prises d’ici au 15 mars et celles-ci pourraient aller de matches disputés à huis clos à l’arrêt whole de la saison. Inutile de dire que si l’exercice 2019/2020 devait tomber à l’eau, des dents ne manqueraient pas de grincer. Mais nous n’en sommes pas (encore) là.

Et puisque que l’on veut encore espérer pouvoir vivre un fantastique printemps de foot suisse, avec encore trois mois de compétition pouvant encore tout renverser dans un fabuleux suspense, nous dressons ici une 1re liste de “tops” et des “flops” qui ont “animé” cette grosse première moitié d’exercice.

LES TOPS

Ermedin Demirovic (FC Saint-Gall): avec 9 buts et 5 assists en 16 apparitions, le Bosnien fait clairement partie des grosses satisfactions de cette saison. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si Saint-Gall occupe actuellement la place de chief de Tremendous League. Formé à Leipzig, puis passé par l’Espagne et par Sochaux, le No 10 donne sa pleine mesure sous les ordres de Peter Zeidler et fait l’unanimité en Suisse orientale. De quoi faire taire ses détracteurs ou ceux qui, lorsqu’il était en formation au SV Hambourg, lui disaient qu’il n’avait pas les armes pour faire carrière.

Ermedin Demirovic jubile et le FC Saint-Gall avec lui. [Gian Ehrenzeller - Keystone]Ermedin Demirovic jubile et le FC Saint-Gall avec lui. [Gian Ehrenzeller – Keystone]

Jeremy Frick (Servette FC): ils étaient combien, très franchement, à imaginer qu’il s’adapterait aussi bien à la Tremendous League? Il ne sert plus à grand-chose de se poser la query désormais. Jeremy Frick, le portier du Servette FC, a en effet répondu de la plus belle des manières en signant huit premiers mois de compétition assez exceptionnels. Les Genevois possèdent la meilleure défense de Tremendous League et les deux mains de Frick n’y sont pas pour rien. On n’est pas loin de penser qu’il est actuellement le meilleur gardien du championnat.

Interview avec Jeremy Frick [RTS]

Interview avec Jeremy Frick, le gardien du Servette FC / Sport dimanche / 2 min. / le 16 février 2020

Alain Geiger (Servette FC): un petit retour en arrière permet de rappeler qu’au mois de mai 2018, personne n’a salué la décision des dirigeants servettiens de confier la destinée de leur équipe-première à Alain Geiger. Au contraire, même. Il a pourtant fallu moins d’une année au technicien valaisan pour mettre tout le monde d’accord. En Problem League, puis à l’étage supérieur, l’ancien défenseur a conféré un model ultraplaisant à ses ouailles. Le SFC est joueur, agréable à voir, enthousiaste; bref, la patte Geiger est belle. Et aujourd’hui, personne n’y trouve à redire. Donc, oui, “chapeau” aux dirigeants du SFC.

Logo Sport-Première [RTS]RTS

Duel de la rédaction : Servette a-t-il le calibre européen ? / Sport-Première / 5 min. / le 22 février 2020

Jean-Pierre Nsame (BSC Younger Boys): bien que les Younger Boys soient moins en verve que lors des deux dernières saisons, ils restent encore bien placés pour conserver leur couronne nationale. Et ils doivent beaucoup à Jean-Pierre Nsame, l’homme qui leur permet de garder le cap, qui les sauve presque de tout. Les 18 buts “plantés” jusqu’ici par le Camerounais font un bien fou aux Bernois. Lesquels devraient profiter de leur No 18, qui tire sans doute ses dernières cartouches en Suisse avant un transfert à l’étranger.

Jordi Quintilla (FC Saint-Gall): maître à jouer des “Brodeurs” avec son compatriote Victor Ruiz, l’Espagnol de 26 ans est indispensable à la bonne marche de son membership. Son intelligence de jeu est remarquable et les éloges pleuvent logiquement sur les épaules de celui qui a parfait sa formation au FC Barcelone. “Le titre? On ne s’interdit rien“, répond-il, plein d’ambition.

Jordi Quintilla, maître à jouer du FC Saint-Gall. [Gian Ehrenzeller - Keystone]Jordi Quintilla, maître à jouer du FC Saint-Gall. [Gian Ehrenzeller – Keystone]

Miroslav Stevanovic (Servette FC): tiens, et si c’était lui le meilleur joueur du championnat? Poser la query est presque y répondre, tant le Bosnien de Genève régale dans toutes les conditions. Distributeur de caviars à la louche, buteur quand il le faut et très doué techniquement, Stevanovic a encore su élever le niveau de son jeu entre la Problem et la Tremendous League. Impressionnant.

Miroslav Stevanovic, peut-être bien le meilleur joueur du championnat. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Miroslav Stevanovic, peut-être bien le meilleur joueur du championnat. [Salvatore Di Nolfi – Keystone]

Peter Zeidler (FC Saint-Gall): il est “le” coach sur lequel l’Allemagne, son pays natal, start enfin à porter un regard intéressé. “Créateur” de ce FC Saint-Gall pétillant, Peter Zeidler (57 ans) se voit encensé par ses pairs et mérite amplement ce qui lui arrive. Nul doute qu’en Suisse orientale on est prêt à lui ériger une statue au cas où les “Brodeurs” vont au bout de leurs rêves. L’homme ne veut pas (encore) en entendre parler. Comme il ne veut pas évoquer son avenir. Mais il semble bien que les portes d’un membership plus coté sur la scène européenne pourraient vite s’ouvrir à lui.

Auraient aussi pu être cités: Kemal Ademi (FC Bâle), Cedric Itten (FC Saint-Gall), Yannis Letard (FC Saint-Gall), Raphaël Nuzzolo (Neuchâtel Xamax FCS), Steve Rouiller (Servette FC) et Matteo Tosetti.(FC Thoune).

LES FLOPS

Christian Constantin et son fils Barthélémy: pas la mine des grands jours en cette saison compliquée. [Anthony Anex - Keystone]Christian Constantin et son fils Barthélémy: pas la mine des grands jours en cette saison compliquée. [Anthony Anex – Keystone]

Christian Constantin (FC Sion): les saisons passent, les promesses d’avant-saison aussi, et au ultimate, le FC Sion proceed de toussoter. Le terme n’est peut-être pas le bon en cette période, mais il n’en demeure pas moins que plus grand-chose ne va à Tourbillon. Et cela ne date pas d’hier. Pour le président, qui a pourtant tant fait pour son membership, les temps sont durs. Tous les ressorts testés jusqu’ici pour faire rebondir le FC Sion ont échoué. Christian Constantin s’est presque fourvoyé sur toute la ligne au fil de cet exercice. Stéphane Henchoz n’était pas le problème du FCS. Valon Behrami non plus. C’est un groupe tout entier qui est grippé.

L'instant sport. [RTS]RTS

L’on the spot sport – Le FC Sion attend toujours une victoire / La Matinale / 1 min. / le 24 février 2020

Shkelqim Demhasaj (FC Lucerne): très intéressant lorsqu’il évoluait au FC Schaffhouse et naturellement promis à un bel avenir, le joueur de désormais 24 ans n’a pas vraiment explosé depuis son arrivée à Lucerne. Pis, cette saison il n’a rien fait de bien (aucun however, aucun help). C’est un flop, sur lequel Fabio Celestini ne compte pas.

Benjamin Kololli (FC Zurich): brillant lors de sa première saison au Letzigrund, le Vaudois n’a pas réussi à enchaîner. S’il peut présenter l’excuse d’avoir été accablé par les pépins physiques, il n’en demeure pas moins qu’il n’a pas su saisir sa likelihood lorsqu’elle s’est présentée. A voir maintenant remark, une fois complètement d’aplomb, l’worldwide kosovar, talentueux, pourra se relever.

Benjamin Kololli vit une 2e saison plutôt compliquée avec le FC Zurich. [Ennio Leanza - Keystone]Benjamin Kololli vit une 2e saison plutôt compliquée avec le FC Zurich. [Ennio Leanza – Keystone]

Patrick Luan (FC Sion): très attendu pour dynamiser le système offensif du FC Sion, le Brésilien semblait parti pour convaincre, mais il s’est vite embourbé. Les promesses estivales n’ont pas suivi. Il n’est toutefois pas le seul élément à remettre en query dans un membership qui possède la 2e pire défense du championnat.

Fabian Lustenberger (BSC Younger Boys): revenu en Suisse après dix ans d’exil à Berlin afin de se muer en patron de l’arrière-garde des champions en titre, Fabian Lustenberger n’a pas totalement convaincu. On s’attendait en effet à ce qu’il consolide la défense, qu’il amène son expérience, son sens du placement… Las, fragile physiquement et pas vraiment en mesure d’endosser le rôle de chief de la défense bernoise, l’éphémère worldwide signe une saison un peu énigmatique, faite de hauts et de bas. N’est pas Steve von Bergen qui veut.

Pour Fabian Lustenberger, l'exercice 2019-2020 ressemble aux montagnes russes. [Keystone]Pour Fabian Lustenberger, l’exercice 2019-2020 ressemble aux montagnes russes. [Keystone]

Samir Ramizi (Neuchâtel Xamax FCS): pour sa 4e saison avec Xamax, le Kosovar devait prendre encore du galon et s’imposer comme un pilier du membership, dans la droite ligne de ce qu’il avait réalisé de bien au printemps passé. Mais Ramizi, qui determine parmi les joueurs les plus utilisés du contingent de Joël Magnin, n’a jusqu’à présent pas su répondre aux attentes. Ses deux passes décisives apparaissent bien modestes.

Simone Rapp (FC Thoune): certes, il a fait trembler les filets à three reprises cette saison, mais on ne reconnaît définitivement plus celui qui avait brillé sous le maillot oberlandais entre 2016 et 2018. Depuis son passage par Lausanne, Rapp a égaré ses qualités dans le dernier geste et son coup d’œil. Inquiétant.

Alexandre Song et le FC Sion: mines basses. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Alexandre Tune et le FC Sion: mines basses. [Salvatore Di Nolfi – Keystone]

Alexandre Tune (FC Sion): ce que l’on voit parfois sur le papier peut induire en erreur, c’est bien connu. Ainsi, un joueur qui a évolué à Arsenal, Barcelone et multiplié les sélections en équipe nationale du Cameroun, devrait théoriquement pouvoir donner des ailes au FC Sion. Sauf qu’avec Alexandre Tune (33 ans), c’est tout le contraire. Le milieu de terrain n’a strictement rien amené à son équipe. Un flop.

Arnaud Cerutti – @arnaud_cerutti





Supply hyperlink

Welcome my dear !
Do you want listen a brand new SAD LOVE SONG ?